Je suis sur le chemin. Le chemin de mon 2ème choix.

Comment le dire… comment le transcrire tout en ayant l’envie de vous l’écrire ?

L’ambiance change et se transforme en prise de conscience… Je cherche encore ma place, je suis perdue, hésitante.

Je me suis rendue à un Rendez-vous auquel j’avais beaucoup d’attente. Une séance de Leetherapie précisément. Je me disais que c’était peut-être ce genre d’aide dont j’avais besoin depuis des mois… Et il s’est avérer que j’ai pu non pas en apprendre sur moi, mais bien appuyer ce qui à pu résonner même une fois dans mes pensées, ou encore affirmer une situation qui semblait m’échapper malgré moi, totalement impuissante.

C’est peut être rapide, ça aurait pu l’être beaucoup moins… Tout dépend avec quel entrain et avancé sur notre situation nous y allons, mais le but pour moi n’était pas de caché, ni de renier. J’y allais avec la volonté d’avancer, c’est une pratique qu’on pourrait caractériser de spirituelle entres autres aussi, j’étais et je suis toujours consciente que mes énergies ne sont pas alignés entres elles, je ne suis pas au maximum de ce que je peux dégager. & Peu importe ce qui allait être révéler, c’est pour mon bien et non pour me plaire. Ce que je veux c’est évoluer dans ma propre vie et enlever ces blocages néfastes qui me pourrissent la vie justement. Voilà avec quelle motivation et pensées j’y allais. J’avais simplement besoin de quelqu’un pour m’aider à me recentrer et me guider sur les priorités à modifier/transformer ou guérir simplement.

“Même si personne ne peut revenir en arrière et recommencer, tout le monde peut commencer à partir de maintenant et créer une nouvelle fin.” -María Robinson-

Je vous présente la période ” Perdue pour perdue, je choisis mon 2ème choix

Quand j’étais encore au collège et au lycée, j’étais agitée et forte en sport. Et lors de mes voeux, j’ai toujours eu cette hésitation : L’esthétique… ou le sport ?

Pendant mes 3 années de lycée j’ai pratiqué en annexe plus de 25h de sport, avec énormément d’heures de danse comptés dedans grâce au différents crew/associations/écoles dans lesquels j’étais inscrites.

Pendant ces 3 mêmes années j’ai subit le harcèlement scolaire, un peu de cyber harcelement via les reseaux de ces mêmes filles du lycée (des terminales dont une qui s’était faite opérer d’un strabisme. Certaines oublient qu’elles reviennent de bien plus loin que moi !)

En decembre 2012, grosse poussée d’acné. Des micro kystes, la méchanceté humaine s’abat sur mon physique, mon corps leur a tendu une perche que toutes les personnes malsaines ont su prendre : Mon acné. En plus du simple fait de ma présence bien sûr. Je commence alors à me maquiller pour camoufler. Voila de quelle manière le maquillage est rentrée de façon significative dans ma vie.

J’ai pris durant 1 an un traitement bien connu et engendrant beaucoup d’effets secondaires indésirables. Ma peau a aujourd’hui encore des traces, mais le plus important c’est l’état mental qui lui va très bien. Je suis guéri de tout ce mépris, ces rumeurs, ces fausses idées et ces critiques que j’ai essuyer uniquement grâce au sport et à la danse. Le maquillage m’aidait à camoufler mais ne m’aidait pas à me défouler de toutes cette haine totalement injuste et infondées. Il fallait que ça ressorte, peu importe comment. Le sport était une addiction.. le nombre d’heure à courir par jour en nature, en salle ou sur mon propre tapis…Toutes ces heures d’entraînements en musculation/roller/natation/fitness. Et puis et surtout : la danse. Très présente au quotidien.

C’est aussi le moment pour moi de réellement faire la nuance entre passion et vocation. Et pas seulement de la connaitre, mais de l’assimiler. Cela fait 4 ans que je maquille, de beaux visages d’hommes et de femmes. Avec passion sois en sûr ❤.

Mais est-ce ma vocation ? J’aime toujours maquiller mais si je ne parviens à vivre entièrement de cette activité, ce n’est pas grave. Ce n’est alors simplement pas ma vocation.

La vente, est une histoire toute neuve qui avec le confinement devient un peut hasardeuse. Est-ce le schéma que je souhaite reproduire descendant directement du côté maternel ? J’aime acheter, oui. Je sais vendre, oui. Mais pourquoi des vêtements ? Pour faire comme maman ou pour moi vraiment ? Cette question je me la pose encore. Je me laisse la réflexion. Rien ne presse. Personne n’attends après moi pour s’habiller et puis je saurais vous avertir si il y a du nouveau 😎🤜🏻🤛🏽.

Alors je me suis posée cette question : “Durant ta courte expérience professionnelle, qu’est-ce que tu pratiques le plus/les qualités que tes patrons mettent en avant ?”

(Avez vous une idée ? )

J’ai travaillé dans 4 enseignes différentes avec des secteurs d’activités variés eux aussi. Et dans ces 4 jobs, j’ai évoluer avec des responsabilités très rapidement. J’ai aussi former et transmis mes connaissances pour quelques unes de ces expériences professionnelles. Les principales qualités que mes différents patrons ont pu remarquer sont les résultats, la pédagogie, le sourire et l’autonomie. Et je ne me vois pas autrement qu’en finissant ma vie avec aucun patron au dessus de moi. Le tout est de savoir dans quel secteur me tourner.

Pour le moment, et entre ces pensées de mon avenir professionnel qui me fait revenir à mes années de choix professionnel jusqu’à maintenant. Il y a le déclic qui va avec, pour les acharnées : la fatigue mentale. Je me suis fatiguée pendant 4 années à gérer mon activité principale et mon petit bébé qu’est mon activité de make up. Mais la passion ne suffit pas parfois. Durant la séance de Leetherapie cela a été remarqué et prouver en me faisant faire un exercice tout bête lié au corps. Je ne pouvais que sourire bêtement et acquiescé. J’étais épuisé mentalement, je ne me laisse aucun temps. Et j’ai absolument tout mélanger la passion/le pro/l’obligation… ça sonne mal hein ?!

Ce week-end j’ai rien fait. Enfin si.. des petites nattes et avec mes nouvelles lunettes de vue teintés (pour voir la vie en rose) on dirait une rappeuse. Voila ce que j’ai fait, je me suis reposée, j’ai pensé. J’ai lu un super magazine qui s’appelle “Flow” et qui prône simplement le bien-être et nous apprends a savourer les choses simples que la vie nous offre.

Bon après faut pas éxagerer.. la virgo que je suis ne se laisse pas allée à 100%, je sais où je vais à l’heure où tu lis cette prise de conscience.

Je vais continuer la danse car c’est ce qui me fait vibrer, et je vais apprendre à être à l’aise devant la camera pour vous sortir d’aussi jolie freestyle que je pourrais faire quand je suis seule 😁. Et je vais continuer d’écrire sur mon site et de l’alimenter parce que partager, aider, guider, faire sourire et transmettre de la joie c’est ni une question de passion, d’argent, ou encore de devoir.

Ça fait sincèrement partie de moi.

Et pour le moment c’est déjà super, je pense que ce rythme va me plaire. Je continuerais toujours le Make Up sur mon petit minois à mes heures perdues comme je le fais depuis plusieurs mois maintenant. Ça reste une passion, simplement plus une activité lucrative. 💗

J’aurais plus de temps pour mieux vivre, prendre le temps tout simplement. Faire plus de choses pour moi et non pour l’intérêt de mon activité.

Je ne suis pas pressée et si moi je ne le suis pas, personne ne le sera pour moi. Je me laisse le temps de la réflexion et je vais d’abord retrouver un équilibre et me concentrer sur la danse et mon site. 🤜🏻🤛🏽

Je conclus ce long et intense écrit par une citation qui s’accorde bien au sujet 💫

La partie la plus difficile est de faire le premier pas. Cela signifie accepter la perte et emprunter un nouveau chemin

Cette séance m’a fait du bien, elle m’a clairement apaisée. Et j’y retourne dans 3 semaines.

0 vue0 commentaire